13ème édition : Sensations Moissoniques, la naissance de Chiotteman

16 mai 2007 : 13 ème édition du festival des Moissons Rock à Juvigny.
Jacky (dit Chiotteman) dernier arrivé dans l’association du festival, mais aussi le plus vieux est chargé par le président/tyran/maître absolu des Moissons Rock (Entourez la mention de votre choix) de la lourde tâche qu’est l’entretien des chiottes.

Accepté en tant que stagiaire il décide de mettre le paquet et de prendre cette charge avec soin…

Ainsi est né Chiotteman.

Sensations Moissoniques… (ta mère !)

Vécues et narrées par Chiotteman à la 13ème édition des Moisssons Rock

Comment vous dire ce que je ressens : très ému et très fier ! Bon je ne suis encore que stagiaire mais j’y crois fort !
Ça faisait longtemps que j’avais flairé cette âme, ce fluide qui coule aux Moissons (en dehors des bulles et de la Tradition)… Suite à une soirée arrosée avec Marianne Faithfull (merci Momone pour la place) et avec l’appui de mon dépité favori Mimiche, les conseils de Laurent et de mes marraines, je me suis décidé à faire officiellement ma demande par courrier au président…

Première année et on est dans la merde... La fosse déborde, heureusement on est à Juvigny et nos amis agriculteurs sont toujours prêts à nous aider :Et me voilà parmi vous, le dernier arrivé dans l’association et le plus ancien.Donc corvée de chiottes mais je ne fais pas les choses à moitié et j’ai pris mon rôle très au sérieux !
Émotion rare, pur bonheur, l’impression de vivre ailleurs une semaine…Difficile de se retrouver seul après mais l’esprit est là, et en attendant la prochaine édition voici quelques réflexions :

Soyons galant, commençons par les Moissonneuses :

En premier mes deux marraines, les deux Sylvie ; il paraît que je leur dois beaucoup et qu’elles ont payé de leur corps pour mon introduction… Bizarre ça aurait du être l’inverse, mais c’est pas grave, vos sourires me suffisent !

Ensuite les sourires et la chaleur d’Hélène et de Flo (j’ai toujours pas compris comment on peut être à 0,12g en ayant descendu comme elle, ou alors elle est branchée directement sur la vessie !).

En plein travailRespect pour Isabelle, le sourire aux lèvres (Big Lips European Championship ?) et la coupe à la main pour le pauvre petit stagiaire esseulé sur la route…

Et la toujours bonne humeur d’Iphigénie- Epiphanie-Eulalie- Stéphanie- Coprophagie-Coralie…

Quant à toutes les utilisatrices des toilettes merci pour votre soutien, vos dédicaces et vos sourires…Par contre vous devez en manger du PQ ; avec 3 rouleaux chez les mecs on tient les 3 jours du festival ! Alors bien sûr vous allez me dire qu’il faut essuyer minette mais quand même pensez à la déforestation, faites comme nous secouez-vous !!!

Maintenant passons aux Moissonneurs :

Jean-Loup, le président, avec son look de footballeur soixante-huitard de retour du Larzac (Kiki je n’ai pas dit que t’étais une chèvre) est bien à sa place, très efficace, très rock’n roll, très tradition et en même temps un peu pervers : profitant de son statut de président, il n’hésitait pas à faire faire toutes les corvées au stagiaire…mais très grosse émotion voire petite érection quand tu m’as fait monter sur scène !

Christian le régisseur, seul régisseur français a joué unplugged : pas de portable, pas internet…mais Moissons jusqu’au bout des ongles, très bricoleur mais je lui laisse sa caisse à outils ! Christian, il va falloir investir chez Facom.

La gloire du Chiotteman avec Guizmo (Tryo) et Laurent le programmateur des MoissonsLaurent le programmateur…j’ai un petit faible pour lui, je ne sais pas la barbichette, son côté charmeur, mais bon programme même si cette année tu as fait de la variété ! (encore merci pour la ballade chez Dgib)

Momone, mon cher collègue et néanmoins Catherin’man, bon remplisseur de frigos, bon videur de coupes surtout le mercredi, et très anglophile le samedi matin de bonne heure…

Stevie Ray Jean-Jacques, le câbleur, un look, parle peu mais dégaine juste, c’est Anne qui me l’a dit ! Anne, la petite Anne que j’ai eu en classe…

Pascal, ah Pascal merci de ne pas m’avoir fait mal pour ma première nuit aux Moissons et essaie de ne plus ronfler, les nuits sont très courtes. Petit conseil : n’oublie pas les agrafes dans l’agrafeuse !

Première année et on est dans la merde... La fosse débordeChristian Gauchepatte : un green sur la tête, une tenue démentielle, haut de survêt tchécoslovaque de 1968, cote de travail d’une élégance rare qui le moule dans ses moindres gestes… Pas étonnant qu’il soit allé en vacances à Mykonos, t’as l’art d’exciter les mâles !

Alain, mon compagnon de collage… On en a étendu de la colle ! Ca en fait des éjaculations ; et puis tout ça sur la tronche à Sarko ou sur Ségo ( d’ailleurs on a remarqué son petit nez mutin qui doit nous chatouiller l’entrecuisse sur la mise en bouche).

Jules, un numéro celui-là, il est de la famille à qui ? 3 soirs = 3mines. Il a quand même réussi à envoyer quelqu’un qui voulait aller à Matougues sur le parking et c’est le seul moissonneur qui ait repoussé les avances d’une fumelle qu’il est encore aujourd’hui incapable de reconnaître.

Djack, la coolitude mais avec déjà un joli vécu : capable de perdre sa voiture dans la campagne châlonnaise…

L'équipe mâle des Moissons Rock. Saurez vous retrouver Chiotteman ?Signalons aussi les belles performances de JP au son, d’Yvon aux lumières, de Dom au bar et de Tictac et son alcoolyte au barbecue…Une grosse bise à ceux que je n’ai pas nommés !

De l’intérieur c’est le panard total ; en espérant être à la hauteur des évènements, votre Chiotteman… Stagiaire jusqu’aux 20 ans de Natchez, en attendant d’être votre homatoufaire-man !!!

Jacky dit Chiotteman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.