23ème édition : Un enterrement à Chiotteland

C’est reparti pour les 23èmes Moissons ; du beau temps, de la bonne humeur pour préparer le site. Chiotteland est emballée dans les bâches du Festival Pic’Arts. Quentin, Chiottesman-adjoint n’est pas venu seul : il a dans ses bagages « Roro tête de tigre » (PQMan en 2013) qui vient à Juvigny enterrer sa vie de garçon avec une bande de potes… Ils picoleront et dormiront  au camping… Et en plus il nous amène Miki, grande gueule et très efficace. Il est donc stagiaire et Latrineman !!! Bien fait !

On inaugure l’installation de Jacques (Balayetteman) pour placer les urijaunes, son dérouleur à PQ et son support multifonctions (porte-manteau et sac, verre à bière et blida à champagne) pour ces dames.

 

Comme d’hab, Tom Constipationman, toujours à fond en Dandy Mercury le vendredi et en nageur de grand fond le samedi. Malgré la pluie en milieu de soirée le samedi, on a bien géré. Camping overbooké cette année avec plus de 70 tentes et une trentaine de fourgons aménagés.

PQMan 2013 sera bizuté, dame-pipité, en fan de Tokyo Hotel déguisé (oui, c’est moche hein !?) et finalement bel et bien enterré, ou plutôt noyé… Chiottesman-adjoint avec lui ! Chiotteman-Chef laissé seul dans ses fonctions haut-dirigeant de cette équipe de bras cassés suite à la noyade de l’adjoint (de culasse) devra même prendre son diner sur son lieu de travail ! Fini la pause syndicale même pour le patron !

 

L’an prochain on installe 3 toilettes sèches pour l’aire de dormage. Et on est déjà prêt pour 2018 les toilettes de ces dames seront bien calées !!! Et en 2018 moquette aussi chez les mecs (parité et égalité des sexes, même si le nôtre est plus grand !!!!)

La team cette année, était de rose vêtue avec broderie du surnom, la grande classe !!! Le stage de Latrineman est validé et on compte sur lui pour les 24èmes Moissons Rock qui se dérouleront les 18 et 19 mai 2018…

Quelques réflexions de Latrineman sur son entrée dans la Chiotteteam :

Ma chère Chiotteteam, travailler avec vous fut pour moi une réelle révélation, apostrophiquement parlant bien sûr… Je me suis découvert une passion pour les copeaux, les latrines de bois, les sacs à caca étanches et qui plus est, de grande contenance ; sans parler du plaisir postapocalyptique du bénévole, qui en plus de ne pas être payé, n’est pas rémunéré, si ce n’est de temps à autre par des sourires volâtres et la légèreté d’hommes et de femmes ressortant gaiement des toilettes enchanteresses. Je sais que je n’ai pas le niveau d’une brosse à chiotte sans poil. Il en va de soi que je compte bien rattraper le niveau de mes maîtres-dieux de la Chiotteteam. J’attends donc patiemment, le cœur en mal d’amour, de vous revoir à la prochaine saison, pour en apprendre davantage sur ce monde passionnant des chiottes des Moissons Rock.

Bien à vous mes camarades !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.