18ème édition : L’épreuve du chapiteau

20 mai 2012 : Et voilà la 18ème édition, la majorité ! On sort de la salle (800 personnes) et nous entrons dans le « Tunnel » (1500 personnes), magnifique !!! Le site s’agrandit et la Chiotteam inaugure Chiotteland, un nouvel espace dédié aux chiottes sur le site du festival, avec un espace 100% féminin de 7 toilettes sèches et un espace masculin avec 8 urijaunes et 3 toilettes sèches.
Mais, la Chiotteam galère les 2 premiers soirs, 1200 personnes, les sacs de pipicaca se remplissent à vue d’œil et notre équipe manque de bras…

L’épreuve du chapiteau

Mise en place :Tout d’abord mon fidèle adjoint Chiottesman Adjoint n’était pas là cette année ayant préféré faire le tour de l’Australie pendant 1 an. Dans l’équipe on retrouvait Bogsman (Michel en même temps chargé de la com), Vomitman (Tristan) et Crotteman ( Nathan)…
On s’était dit super avec le chapiteau, ça va être plus cool, pas de salle à préparer ! Mais ça a été tout le contraire. J’ai passé 14 jours sur le site et j’ai terminé cuit, des kilomètres au compteur et une très grosse fatigue tant physique que morale. On n’est pas passé loin de la rupture !!!

Queue je vous narre : Installation du chapiteau sur le terrain de foot à côté de la salle donc tout en toilettes sèches. La Poule des Champs nous en prête 10 ( merci Jérémy) et nous en avons fabriqué 2, haut de gamme avec Michel, que nous installons près des loges. 7 toilettes sèches pour les nanas et 3 pour les mecs plus 8 urijaunes ( poubelle + sac+ sciure) ; et nous pratiquons la séparation des sexes, un espace femmes, un espace hommes, en effet les mecs ont tendance à ne plus maîtriser leur engin et à pisser partout… Donc mesdames, encore une fois on a bien pris soin de vous et de vos jolis postérieurs !!! Et ça a été la galère pour nous !!!!

Le premier soir, 1300 personnes et limite débordés par le nombre de pisseux… Juste vu 2 titres de Paul Pesonne sinon j’ai passé la soirée à vider des sacs pleins de sciure et de pisse ! Heureusement bien aidé par Pierre-Marie et quelques Moissonneurs et même quelques festivaliers… On s’est planté sur l‘organisation, il aurait fallu au moins 2 équipes de 6 personnes qui se relaient pour profiter un peu de notre festival…
Et je ne vous raconte pas le deuxième soir ! Si je vous raconte : Danakil nous a ramené des festivaliers bien arrosés et qui ne maîtrisaient plus leurs instruments… Je ne savais pas que le reggae faisait autant pisser !!! On a bossé de 20h à 1h du mat et on a du mal à garder nos toilettes dignes de notre festival. Des mecs qui pissent n’import’où, des nanas bizarres dont une blonde qui nous a ramené sa gamelle de sciure pleine de son urine, ne sachant qu’en faire !!!

Le samedi s’est mieux passé, le public mieux éduqué et moins nombreux et puis bon renfort de Moissonneurs et en particulier de Sandrine qui a dirigé la boutique à la voix et à la balayette et s’est bien fait respectée de tous les pissoteux ; tu as été grandiose et on s’est bien marré. Tu seras toujours la bienvenue comme Chiottewoman d’honneur !
Bilan cependant positif puisque nos toilettes sont restées présentables (malgré quelques détériorations) et que nous n’avons pas eu de retours négatifs. Pour nous, la Chiotteam, il est inconcevable de laisser l’espace Toilettes sans personne pour gérer l’accueil et le bien-être de nos festivaliers. J’ai vu trop de festivals où les chiottes sont lamentables.

Donc pour la 19ème édition, toujours en toilettes sèches mais il nous faudra 2 équipes, il va falloir recruter et puis repenser les urijaunes. Trop pénible de vider les sacs poubelle avec le risque de les exploser (et c’est arrivé), il faut trouver un moyen pour que les mecs pissent sec (bière en poudre ?) ou distribuer des couches-culottes à l’entrée…
Encore un très grand merci à Manue, Pierre-Marie et Fabrice, nos fantastiques agris de Juvigny sans qui nous aurions fini la tête au fond des chiottes… Et une pensée toute particulière pour Michel qui a mis 15 jours à se remettre !

 Jacky Chiotteman-Chef

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.